Actus...

ça se passe ici

Le dispositif Enfant Intellectuellement Précoce très créatif !

Le dispositif pour des enfants intellectuellement précoce EIP du collège accueille cette année une vingtaine de jeunes collégiens répartis dans les différentes classes de la 6ième à la troisième. Ces jeunes qui ont besoin d’être nourris intellectuellement et d’appréhender des sujets à l’aide d’une pédagogie de projet, ont accès toutes les semaines à un club EIP. Ce temps leur permet de se retrouver entre eux et d’explorer diverses thématiques. A mi- année, première mise en commun des travaux, ce jeudi 14 janvier. En introduction un chant de Noël en chinois, suivi d’une boite de jeux autour des principales numérations en mathématiques, puis d’un jeu du loup garou en technologie. La culture manga n’a pas été oubliée en français et le bouquet final revient au cinéma audiovisuel avec une bande annonce pour un film d’horreur. Une conclusion zen, rejoint par l’intervenant en yoga, autour de la galette des rois. Ce premier semestre est une réelle réussite de part la qualité des projets et l’investissement des jeunes du dispositif.

Le patrimoine, une notion de science politique à ne pas négliger.

Les élèves de l’enseignement de spécialité Histoire-Géographie-Géopolitique-Sciences Politiques du Lycée Jeanne d’Arc travaillent actuellement sur la notion de patrimoine : ils ont rencontré en visio-conférence, deux anciens élèves. Un de ces élèves est aujourd’hui à l’Ecole du Louvre. Il leur a démontré l’importance du patrimoine, et de la patrimonialisation dans la diplomatie internationale : démarche souvent nommée softpower. Ainsi, un patrimoine matériel ou immatériel devient un objet politique. Pour approfondir cette approche, les élèves ont mené une enquête sur la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris : après dépouillement, les résultats de leurs réflexions seront présentés sous la forme d’une émission de radio, grâce à l’accueil d’Armand Gal dans le studio de Radio Présence le 5 février et une diffusion est programmée en mars. Pour les guider dans cette démarche, une autre rencontre a été essentielle, celle d’une ancienne élève qui est diplômée de Sciences Po – Lyon, actuellement journaliste pour l’AFP (Agence France-Presse) de Munich. Par visio-conférence, et malgré le confinement strict en Allemagne, elle a pu leur présenter son parcours étudiant (et quelques conseils bien utiles pour les concours d’entrée en IEP), son métier, et son statut de « témoin de son temps » qu’elle prend très au sérieux. Ce type de travail qui a grandement intéressé les élèves, pourra valoriser leur dossier Parcoursup, surtout pour ceux ayant un projet d’études de journalisme et de sciences politiques.

Les élèves éco-délégués du collège mènent leur projet de Verger Conservatoire

Les éco-délégués ont participé à une nouvelle étape du projet de Verger Conservatoire au sein de l’établissement Jeanne d’Arc : la plantation des porte-greffes. Ce n’est pas moins de 50 pieds qui ont été plantés avec l’aide de Pierre Rouillon de l’association des Croqueurs de pommes. Malgré les -10°C du matin, à 12h30 le soleil a réchauffé le petit groupe d’élèves et les porte-greffes sont à présent à l’abri dans la terre. Dans une semaine, les éco-délégués leur apporteront de l’engrais organique et du paillage. Il faudra attendre les beaux jours pour commencer la greffe. Merci à Pierre Rouillon d’avoir partagé sa riche connaissance des fruitiers et d’avoir répondu aux nombreuses questions des élèves. 

TELETHON 2020

Le collège-lycée Jeanne d’Arc Figeac a renouvelé sa mobilisation pour le Téléthon, organisé cette année par les éco délégués. Plusieurs actions ont été mises en place avec le concours d’acteurs locaux : M et Mme DELBOS, boulangers, ont offert les chocolatines vendues par la Section Foot de l’établissement ;  les éco-délégués ont géré la vente à distance de produits cosmétiques bio et naturels en partenariat avec la boutique de Zora et la savonnerie de Cardaillac. Malgré la météo capricieuse de ces derniers jours, la générosité des élèves s’est manifestée par une pluie de messages d’espoir, adressés à leurs camarades Jean et Luc. L’animation « un don= un post-it » a vu la voiture d’un personnel de l’établissement couverte de mots, de dessins, … dont l’un d’eux : « La vie te donne toujours une autre chance…Elle s’appelle demain. »Plus de 1000 € ont ainsi pu être collectés : une belle preuve de solidarité, teintée de couleurs, en ces temps si particuliers.

Les 2ndes ASSP ont raconté des histoires aux maternelles de l’école

Vendredi 11 décembre le matin, les enfants des quatre classes de maternelle sont impatients de découvrir la surprise promise par leurs professeurs ! Dans le cadre d’un projet dirigé par les enseignantes du pôle professionnel aidées par les professeurs documentaliste et de français, les « grands » du lycée viennent animer un projet contes pour les plus petits. Pour cela, ils ont pioché dans les réserves de l’Astrolabe et de la médiathèque de Villefranche. Une belle manière de préparer Noël et de s’émerveiller des décors imaginés par les lycéens. Ce beau moment de partage a été conclu par une collation concoctée par les conteurs en respectant scrupuleusement les règles sanitaires. Un projet concret qui permet aux élèves de mieux saisir les enjeux de leur futur métier.

Les élèves de CAP ATMFC 1ère année gardent le contact avec les pensionnaires de La Résidence Bataillé.

oznorMB

Dans le cadre des nouveaux programmes du lycée professionnel, les élèves de CAP1 (ATMFC) assistant technique en milieu familial et collectif ont mené une activité avec leurs professeures mesdames Delprat et Palissot, Cela consistait à concocter une petite boîte à pensées heureuses afin d’aider les pensionnaires de Bataillé à mieux passer ce moment difficile du second confinement. Les élèves étaient très contents de pouvoir « communiquer » avec ce moyen un peu original avec des résidents qu’ils se réjouissent de connaître en « vrai » lors de leurs prochains stages. Ainsi, les futurs professionnels espèrent leur redonner le sourire tout en se préparant à leurs métiers d’aides à domicile et en structures d’accueil.

Les scientifiques soutenus par l’AFM-Téléthon à la rencontre des lycéens

Pour la seconde année consécutive, le centre scolaire Jeanne d’Arc de Figeac a été tiré au sort pour participer à l’opération « 1000 chercheurs dans les écoles » en partenariat avec l’APBG (Association des professeurs de biologie et géologie). C’est ainsi que vendredi 13 novembre, Gérald PERRET, Directeur global des programmes de l’Institut des biothérapies au Généthon, est intervenu auprès des lycéens (1ère et Terminale GT) de l’établissement, accompagné par Pierre TABEL, parent d’élèves et très impliqué dans l’AFM-Téléthon. En raison du contexte sanitaire, c’est en visioconférence que l’intervention a été proposée aux élèves. Elle leur a permis de découvrir les différents métiers de la recherche biomédicale, le quotidien d’un chercheur et de leur donner les clés pour comprendre la révolution médicale en cours… avec une passion qui a déjà suscité des vocations !
A la veille du salon Infosup, certains élèves de Terminale ont pu déjà préciser leur orientation dans l’enseignement supérieur.
Pour clôturer cette rencontre riche et unique, Pierre TABEL rappelle aux élèves l’importance de « mesurer la chance de pouvoir étudier pour faire un métier que l’on aime, qui a du sens et qui fait avancer ».

Les élèves se mobilisent pour le développement durable.

Forts de l’obtention du label international Eco-collège/lycée obtenu en 2019 et 2020 et du label académique É3D  en 2020, les élèves éco-délégués, de la 6ème à la terminale, se sont réunis vendredi 9 octobre afin de discuter et se positionner sur les différentes actions qu’ils souhaitent mener durant l’année scolaire. Du tri à la valorisation des déchets en passant par la santé, la biodiversité ou la communication, chacun a pu trouver l’intérêt nécessaire à son engagement. Encadrés par des adultes volontaires de l’établissement et des parents d’élèves souhaitant s’investir, divers projets devraient « sortir de terre ». Le principal, intitulé « patrimoine et biodiversité : quand le passé fleurit le présent », en partenariat avec des associations locales, permettra d’améliorer la biodiversité au sein de l’établissement. Diverses actions sont déjà en cours de réflexion et de réalisation : la création d’un verger conservatoire, la plantation de haies bocagères, l’installation de nichoirs, mangeoires, hôtels à insectes…

Rendez-vous au fil des saisons pour voir grandir les projets.

Share This