voyage des 4èmes en Angleterre

 C’est à l’allure de Mary Poppins que les élèves de 4èmes du collège Jeanne D’Arc Figeac sont partis vers une aventure so British, survoler Oxford, Londres et Brighton. Tout d’abord un arrêt à Oxford : parapluie en mains, nous partons pour une visite guidée d’une des plus anciennes villes universitaires du monde, pleine de charme et recelant  des trésors d’architecture et d’histoire. Puis nous troquons nos parapluies pour la baguette magique d’Harry Potter : immersion dans le monde magique du cinéma où tous les secrets de fabrication de la saga nous ont été révélés… ou presque. Nous suivons la Tamise et arrivons à Londres. D’un bon pas, nous partons à la découverte du quartier de Westminster. Hélas, nous ne verrons de Big Ben que les aiguilles de l’horloge, en effet celui-ci se cache sous des échafaudages attendant la fin de sa rénovation pour un nouveau départ, tout comme les nombreux journalistes face au Parlement ! Soudain, nous retenons notre souffle, des calèches royales s’approchent de nous. Déception, ce n’est pas la Reine, seulement une délégation de pays du Commonwealth. Le spectacle est quand même superbe. Nous reprenons nos parapluies et nous nous envolons pour Brighton : ville balnéaire à la mode depuis le 18éme siècle, avec son palais royal conçu dans un style architectural très oriental, ses Lanes (petites rues commerçantes) et son Pier (jetée) avec ses jeux. Nous ne pouvions terminer notre escapade sans déguster un bon Fish and Chips, et rentrer chez nous avec des souvenirs pleins la...

La semaine du goût

La semaine du 7 au 12 octobre a été l’occasion de mettre les saveurs, les couleurs et les goûts à l’honneur sous toutes ses formes. Au self, des menus savoureux et colorés (une couleur par jour) et une décoration alléchante étaient destinés à ouvrir les appétits. Au CDI les élèves ont exercé leur nez et leurs papilles lors des 2 ateliers proposés pendant la pause méridienne.  Ils ont unanimement observé que les saveurs acides étaient plus facilement reconnaissables que les autres (le salé, le sucré et l’amer). Savez-vous comment fonctionne le goût ? L’exposition au CDI donne des éléments de réponses simples et montre en jouant les globetrotteurs du goût combien cette notion est culturelle … nous mangeons bien des escargots ! Les élèves de sixième ont fait rimer expressions françaises et imagination… en dessinant leur interprétation d’expressions telles que raconter des salades, avoir une tronche de cake, tomber dans les pommes ou encore mettre les pieds dans le plat. Le goût c’est sympa … mais les goûts c’est encore mieux ! la lecture est aussi une question de saveurs ! Afin de mettre les élèves en appétit, la documentaliste a proposé un espace de lecture vitaminé, appétissant et enrichi de nouveautés, des romans et documentaires susceptibles de mettre les élèves en appétit ! Une animation qui nous a fait démarrer l’année avec du...

Octobre rose au collège et lycée

Le collège-lycées Jeanne d’Arc de Figeac se pare de rose. Pour la deuxième année consécutive, l’établissement scolaire a souhaité rassembler et sensibiliser à la lutte contre le cancer autour de l’opération Octobre rose. Une vente de ballons, menée par Manon D. et Marion S., déléguées du Conseil de Vie Collégienne nouvellement constitué, relayées par des lycéens, a permis de collecter 185,25€. Cette somme a été entièrement reversée aux bénévoles de la Ligue contre le cancer du Lot, présentes sur le temps de la pause méridienne pour prêter une oreille attentive et répondre aux différentes questions posées par les élèves. Ainsi, les ballons vecteurs de messages personnels, ont coloré de rose la rambarde de l’esplanade de l’établissement. Opération à...

un EDS de première pour « agir local, penser global ».

Vendredi 27 septembre, les élèves de 1ère EDS Histoire-Géographie, Géopolitique, Sciences Politiques ont assisté à une séance privée du film-documentaire : Utopia, à la recherche de l’équilibre, en présence des deux géographes-réalisateurs du film (Fanny Rubia et Adrien Prenvielle de l’Association Géodyssées). On y fait un tour du monde à la rencontre de communautés développant des initiatives locales (en milieu insulaire), liant traditions ancestrales et techniques modernes pour s’adapter aux changements du climat global et rééquilibrer les rapports humains à la nature. En effet, ces deux scientifiques qui font donc le lien entre géographie et SVT sont à Figeac (et Decazeville) dans le cadre du Festival Terres d’Ailleurs et du Carrefour des Sciences (se déroulant cette année à Latronquière), où ils présentent leur travail lors de deux séances publiques et conférences, notamment à l’Astrolabe: ils ont accepté de venir au contact direct des jeunes, souvent inquiets de leur avenir, dépassant mal un sentiment d’impuissance. Après la projection et une courte pause, les jeunes de Première, avec quelques élèves de Terminales L et ES, ont échangé très sérieusement sur le thème de l’absence de frontières dans la gestion durable de la Terre, si ce n’est des « frontières » mentales, à dépasser, le thème traité en cours étant « Les frontières, divisions politiques du monde ». Des questions cruciales ont été abordées: comment agir concrètement face au dérèglement climatique et à la destruction de nos milieux? comment ne pas rejeter la faute sur « l’Autre »? comment passer d’un pessimisme de réalité à un optimisme de nécessité? De futurs éco-délégués… éco-citoyens… dans un éco-lycée, et des élèves (enfin) capables (?) de relier les différentes matières de...

A la découverte des métiers de l’aéronautique

Le vendredi 27 septembre, les élèves de terminale S et de l’enseignement de spécialité physique-chimie de 1ère ont été invités au salon des formations et des métiers de l’aéronautique qui se tenait pour la première fois au sein du musée Aéroscopia à Toulouse.Nos élèves ont pu découvrir les nombreuses voies professionnelles gravitant autour de l’aéronautique : pilote, contrôleur aérien, personnel d’équipage, personnel au sol, technicien, ingénieur, commercial …. Il y en avait pour tout le monde même si tous n’y ont pas été sensibles. Ce salon se tenant dans l’enceinte même du musée, nous avons pu, entre deux prises de renseignements, traverser le Concorde n°1, visiter les entrailles d’un A380, admirer les hélices de l’A400M (petite fierté locale au passage), toucher le nez d’un Mirage 4000, rentrer dans le ventre immense d’un Super Guppy …. Un musée à voir et à revoir pour tous les fans de Tanguy et Laverdure. Le capitaine et les membres d’équipage vous remercient de votre...