Une commémoration citoyenne

Cette année, le collège et le lycée Jeanne d’Arc de Figeac ont mené un projet commun sur la Première Guerre Mondiale qu’ils ont présenté lors de la Commémoration du Centenaire de l’Armistice le 11 novembre 2018 à Figeac.

La classe de Sixième a illustré les chants que les Secondes de l’enseignement d’exploration Littérature et Société ont recherchés, enregistrés et chantés lors de la Commémoration. Les Troisièmes ont créé une bande sonore sur laquelle ils ont enregistré la lecture de lettres de Poilus. Cette borne a été présentée dans la salle Balène du 9 au 15 novembre. Les Premières L et ES ont réalisé des affiches sur les Monuments aux Morts des alentours de Figeac et les Premières S ont travaillé sur les affiches de propagande. Ces recherches ont été encadrées par des professeurs d’histoire, Mmes Frey et Sudrie, M. Leborgne, des professeurs de français , Mmes Francoual et Maisonhaute, accompagnés de Mme Sireyzol , professeur documentaliste de l’ établissement.

Avant le début de la cérémonie, les élèves du groupe EDE Littérature et Société ont distribué les livrets où figuraient les chants enregistrés au préalable, « Les Peuples de la paix », « C’est un oiseau qui vient de France, suivi des «  Mamans » et des « Violettes du Front » . Après le discours de Mme Frey qui a présenté l’esprit de notre travail, d’autres élèves de Jeanne d’Arc, des membres du Conseil Municipal des jeunes , ont lu des lettres de Poilus envoyées à leur famille depuis le Front. Ensuite, Mme La Sous-Préfète a donné lecture d’un texte de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Armées. Ce fut un moment très émouvant pour les Figeacois présents. Plusieurs gerbes ont été déposées Place de la Raison, lieu traditionnel des cérémonies figeacoises puis la commémoration s’est terminée au cimetière de Figeac où le maire a énuméré les noms des Figeacois morts pour la France durant cette terrible guerre. Des gerbes ont également été déposées au cimetière.

Il est important de se souvenir des combattants de la Grande Guerre et de leur sacrifice. Cette cérémonie rend hommage à leur courage et prône un idéal de paix à préserver cent ans après.

Share This